Une nouvelle présidente au conseil de développement de la Métropole du Grand Paris

Publié le 12/12/2017

La Métropole du Grand Paris et son président, Patrick Ollier, ont désigné la nouvelle présidente du Conseil de développement, Méka Brunel. Entrée en fonction le 26 octobre dernier, elle mettra en place des réflexions sur les projets de la métropole avec un comité qui se veut productif et efficace.

Le Conseil de développement réunit les partenaires économiques, sociaux et culturels de la Métropole du Grand Paris. Il est consulté sur les divers projets de développement et d’aménagement de l’espace métropolitain et peut s’autosaisir sur d’autres thématiques, relevant des compétences de la Métropole.

Composé de 71 membres, le comité comprend également 24 habitants de la Métropole, tirés au sort parmi les volontaires.

Pour le président de la Métropole du Grand Paris, Patrick Ollier, « les réflexions du conseil de développement permettront à la Métropole d’orienter ses choix et actions dans le but de revivifier son énergie en créant de la valeur ajoutée et de l’emploi ».

Le Conseil de développement de la Métropole du Grand Paris

DR

Fin juin 2017, la première présidente du Conseil de développement de la métropole de Paris, Michèle Papparlado, a démissionné après avoir intégré le cabinet du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot. C’est Méka Brunel qui a été sélectionné pour la remplacer et rejoindre le projet de la Métropole du Grand Paris. « Mme Brunel a été choisie pour son énergie et son dynamisme, nécessaires pour faire fonctionner cette institution, car nous souhaitons un comité productif et efficace ! », a déclaré Patrick Ollier. La nouvelle présidente a expliqué : « Je suis extrêmement honorée et touchée puisque la barre est haute et il faut être à la hauteur de ce que tout le monde attend. J’ai accepté cette charge parce que c’est assez exceptionnel de laisser la possibilité aux citoyens et entreprises de donner leur avis sur notre avenir et l’environnement dans lequel nous allons vivre ».

Directrice de Gécina et ex-présidente en Europe d’Ivanhoé Cambridge, son parcours révèle des qualifications certaines dans les domaines de l’immobilier et de la construction. « Je vais apprendre beaucoup auprès des groupes de travail et j’espère aussi apporter ce qu’est la ville, l’environnement urbain, ce qui est de mon expérience et ma vie depuis des années », a-t-elle ajouté.

Méka Brunel a désigné son vice-président Jacques Godron, par ailleurs président du Club des entreprises du Grand Paris. Elle a ensuite pris ses fonctions lors de la cinquième assemblée plénière du Conseil de développement (CODEV) de la Métropole du Grand Paris, le 26 octobre, en présence de Patrick Ollier et Philippe Laurent, maire de Sceaux et représentant permanent du bureau métropolitain auprès du CODEV.

À cette occasion, ils ont dressé un bilan positif depuis la création du conseil en mars 2017. Pour Patrick Ollier, « saisi sur le plan climat air énergie (PCAEM) et sur la modalité d’association des habitants à l’élaboration du SCOT, le CODEV a produit deux très bons rapports et des résultats excellents ». Il a d’ailleurs présenté une nouvelle saisine sur le thème : « Quels centres-villes et quelles centralités pour demain ? ». L’objectif est d’imaginer le devenir des centres-villes et les attentes des usagers de la Métropole d’ici 2030.

C’est donc à travers ces réflexions que le CODEV apportera sa part dans le développement de la métropole. « Quand on donne la parole aux citoyens, il faut la prendre et il faut s’exprimer. Le CODEV est un outil au service de la métropole pour assurer une liaison entre toutes ces réflexions qui doivent créer le lien entre toutes les communes et toutes les entités qui composent cette métropole », a conclut la nouvelle présidente.

À lire également

Référence : LPA 12 Déc. 2017, n° 131s8, p.7

Plan
X