L’utilisation du droit international humanitaire par les organes chargés de la protection des droits de l’Homme

Publié le 08/04/2021

Le droit international des droits de l’Homme et le droit international humanitaire sont deux branches du droit international public qui partagent l’objectif de protection des individus. Cependant, issus de processus historiques et politiques différents, ces deux régimes juridiques ne se fondent pas sur les mêmes principes et leurs systèmes institutionnels sont fort distincts.

Cette recherche se propose d’étudier comment les organes chargés de surveiller la mise en œuvre de principaux instruments régionaux et universels relatifs aux droits de l’Homme utilisent le droit international humanitaire. Notre attention se portera sur la contribution que ces organes sont susceptibles d’apporter à la mise en œuvre du droit international humanitaire mais aussi et surtout sur l’impact que la prise en compte de ce dernier peut avoir sur la protection des droits de l’Homme. Les questions qui se posent devant nous sont celles de savoir à quel point le recours au droit international humanitaire par les organes chargés de la protection des droits de l’Homme est possible, utile et propice à atteindre l’objet et le but d’instruments dont ils sont mandatés de surveiller l’application. Force est de constater que le rôle du droit international humanitaire dans leur travail ne peut qu’être très limité à moins qu’ils trahissent leur mandat et se transforment en juges du droit des conflits armés.

À lire également

Référence : LPA 07 Avr. 2021, n° 160p5, p.2

Plan
X