60% des demandeurs d’emploi formés occupent un emploi au cours des 18 mois suivant la formation

Publié le 23/02/2022 - mis à jour le 10/03/2022 à 15H04

La Dares a publié le 17 février dernier une étude dont l’objectif est d’estimer l’effet de la formation sur la probabilité qu’a un demandeur d’emploi de retrouver un emploi.

Entre 2017 et 2020, le nombre de demandeurs d’emploi entrés en formation a augmenté régulièrement. 60 % de ceux ayant suivi pour la première fois une formation entre 2017 et 2019 ont occupé un emploi salarié dans le privé (hors particuliers employeurs) au cours des 18 mois suivant le début de cette formation. Dans plus de trois quarts des cas, il s’agit d’un contrat d’au moins 6 mois, voire d’un CDI. La probabilité de connaître un épisode d’emploi durant cet intervalle est de 9 points supérieure à celle de demandeurs d’emploi non formés ayant des caractéristiques observables similaires, notamment en termes d’âge, de diplôme et d’ancienneté d’inscription à Pôle emploi.

Les formations certifiantes et d’adaptation au poste de travail sont celles pour lesquelles les écarts en matière de retour à l’emploi avec les non-formés sont les plus élevés ; les différences sont plus faibles pour les formations longues et celles délivrant des savoirs de base.

L’écart entre formés et non-formés est plus marqué pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, les inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an, ceux souffrant d’un handicap, ou vivant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville, ou encore ayant un niveau de diplôme inférieur au baccalauréat.

Sources :
X