Le cumul et la durée des mandats

Publié le 19/01/2021

La question de la durée et du cumul des mandats électifs constitue une porte d’entrée particulièrement stimulante pour interroger le droit public et la vie politique.

La possibilité de cumuler et/ou de juxtaposer des mandats successivement ou simultanément participe à la professionnalisation de la politique en même temps qu’elle détermine la durée des mandats, les liens entre les citoyens et leurs représentants, le rapport des élus à leurs mandats, et plus généralement, le fonctionnement de la démocratie.

Cet ouvrage, destiné à un large public, relance le débat, après les réformes récentes en France, en l’éclairant par l’histoire et la comparaison internationale.

Alors que les effets des législations anticumul sont désormais évalués, et parfois critiqués, l’ouvrage étudie tous les aspects de la problématique, qu’il s’agisse des enjeux nationaux et locaux du cumul et de sa réglementation progressive, ou de la spécificité, réelle ou supposée, de la situation en France, au regard du bicamérisme, de la temporalité de la vie politique française, et des pratiques qui la caractérisent.

À lire également

Référence : LPA 19 Jan. 2021, n° 159b5, p.2

Plan
X