La Vérité, toute la vérité…

Publié le 10/10/2019

Les Éditions de Minuit

La quête de vérité est un fléau ou un bienfait de notre société contemporaine. Alors quand un auteur décide de révéler la vérité sur l’un des plus grands romans policiers jamais écrit, on s’interroge et surtout on fonce lire La vérité sur « Dix Petits nègres », de Pierre Bayard, paru aux Éditions de Minuit, dans la collection Paradoxe.

Pierre Bayard est professeur de littérature française à l’université Paris 8 et psychanalyste.

Il a initié depuis quelques années un cycle d’ouvrages aux Éditions de Minuit, traitant de la « critique policière » au sens large, dont l’objectif est de résoudre des énigmes criminelles tout en menant une réflexion sur la littérature. Après Qui a tué Roger Ackryod ?, Enquête sur Hamlet et L’Affaire du chien des Baskerville, La vérité sur « Dix Petits nègres » revient sur l’œuvre fondamentale d’Agatha Christie, mais également sur l’un des romans les plus mythiques du roman policier.

Que peut-on donc dire encore sur Dix Petits nègres ? Tout simplement que le dénouement donné par Agatha Christie n’est pas le bon.

Pierre Bayard part du postulat qu’« aucun lecteur sensé ne peut croire en la solution invraisemblable proposée à la fin du roman ».

Il donne donc la parole au « véritable » assassin, afin de montrer, démontrer les erreurs commises par l’auteur et révèle ce qui s’est réellement passé sur l’Île du Nègre…

Le récit est construit de telle sorte que toutes les étapes d’une enquête policière puissent être menées de bout en bout, en commençant par une description détaillée des personnages, des meurtres, de l’enquête et de la confession finale.

On remonte donc le fil de l’énigme tout en mettant en exergue les aberrations, contradictions du récit de la reine du polar anglais.

Mais c’est avec la contre-enquête que le doute commence à poindre.

L’examen des circonstances des meurtres, les motifs, et toutes les illusions mises en place par Agatha Christie, que cela soit d’optique ou par les biais cognitifs nous font basculer du côté de Pierre Bayard ; Agatha Christie s’est bel et bien trompée…

Une lecture à recommander à tous les amateurs d’enquêtes policières, mais aussi de littérature car les connaissances et les références de Pierre Bayard sont telles qu’elles ne pourront laisser les lecteurs indifférents et ne manqueront pas de les faire douter.

Alors au moment de rendre votre verdict, n’oubliez pas que le doute profite toujours à l’accusé…

LPA 10 Oct. 2019, n° 148c5, p.16

Référence : LPA 10 Oct. 2019, n° 148c5, p.16

Plan
X