Le respect en droit

Publié le 28/08/2019

Respecter ce n’est pas seulement observer la règle, obéir à la norme ; c’est aussi traiter avec égards et considération les choses, les personnes, ou un environnement.

Si la notion de respect semble de prime abord relever exclusivement du champ des valeurs et/ou de l’éthique, elle comporte aussi une dimension juridique. À cet égard, l’actualité est riche d’exemples, transcendant la distinction entre le droit public et le droit privé. L’idée même de respect paraît désormais irriguer l’ensemble des branches du droit. Dès lors, la question est de savoir si, et de quelle manière, le respect a évolué d’un concept moral à une notion juridique. L’attraction rénovée pour la notion suppose, en définitive, de mener une réflexion sur le respect comme objet, voire comme finalité du droit. Il semble nécessaire de s’interroger sur l’émergence d’un droit au respect ou, plus encore, l’existence d’une autonomie de la notion de respect en droit.

Gaëlle Audrain-Demey est doctorante en droit public. Elle enseigne le droit constitutionnel, le droit administratif et le droit de l’environnement. Elle est spécialisée en droit de l’environnement et de l’urbanisme.

Jean-Baptiste Schwart est docteur en droit privé. Il enseigne le droit de la famille et le droit des régimes matrimoniaux à la faculté de droit de Nantes. Il est spécialisé en droit de la famille et en droit patrimonial de la famille.

X