Théorie générale du capital, de la croissance et de l’emploi

Publié le 31/01/2017

Dans son nouvel ouvrage Théorie générale du capital, de la croissance et de l’emploi, publié par les éditions Gualino, Gilles Lecointre développe la question : « Comment réanimer l’économie pour retrouver le plein-emploi et éradiquer la paupérisation ? ».

Il n’y a pas de question économique plus essentielle que celle de l’augmentation de l’activité et de l’emploi pour tous. Il faut restaurer la croissance, miser sur l’entreprise, en particulier les PME, et donner la priorité à la créativité et à l’innovation.

Mais la croissance ne représente pas le joker gagnant à tous les coups. Gilles Lecointre montre que selon la forme qu’elle emprunte, selon les acteurs qui la pratiquent, selon les stratégies qui la motivent, l’impact sur le niveau de l’emploi n’est pas le même. La croissance utile à l’emploi est la croissance « organique », celle qui repose sur la volonté des entrepreneurs d’améliorer leurs actifs immatériels.

Pour remettre la machine en route, il faut recréer un esprit de respect et de confiance entre employeurs et employés ; il faut réorienter les flux financiers vers l’économie réelle ; et il faut concentrer les moyens de l’État sur peu d’objectifs (l’investissement, l’emploi, l’éducation) et sur les bonnes cibles. Une quinzaine d’actions politiques concrètes sont détaillées dans ce cadre.

Gilles Lecointre, statisticien-économiste de formation, partage sa vie professionnelle entre des activités d’entrepreneur, de chercheur et d’enseignant. Multipliant les rencontres, les livres, la création d’activités nouvelles, il cherche à jeter un pont entre les idées et les hommes de la théorie et ceux de la pratique, entre les concepts et la vérification statistique. Il se veut le défenseur de l’entreprise libre et de la sociale-économie.

X