Trente leçons de droit constitutionnel

Publié le 18/11/2020

« Enseigner est une émotion, une exigence aussi. Depuis 1991, je dispense le cours de droit constitutionnel à l’Université libre de Bruxelles. Depuis lors, tout a changé : les étudiants, le droit constitutionnel belge et la manière de l’enseigner. La seule chose demeurée constante est le défi de faire partager une passion et de faire que mes étudiants soient, à l’issue de cette expérience, plus citoyens qu’ils ne l’étaient lorsqu’ils se sont assis pour la première fois dans l’auditoire.

Il faut capter l’attention, trouver les voies, parfois secrètes, qui leur permettront de comprendre une matière que beaucoup trouvent rébarbative. Il faut essayer les mots parlés et les mots écrits. Il est essentiel de réactualiser périodiquement l’ouvrage, de le nourrir de la vie qui ne s’arrête jamais, de peaufiner certaines analyses, de revenir sur certaines certitudes, bref, d’assumer la mise à jour et la nécessaire remise en question, outils indispensables de l’enseignant qui ne veut pas être englouti dans les sables mouvants des fausses certitudes et de la paresse intellectuelle. J’espère ainsi rendre la tâche de mes étudiants plus aisée en sachant qu’eux seuls, par leur curiosité, leur envie d’apprendre et leur regard critique, donneront un sens à mon projet.

Cet ouvrage est un outil pédagogique. Il comprend en marge une référence aux dispositions constitutionnelles citées parce que le premier réflexe du juriste doit être de traquer le fondement de la règle et que le premier fondement est la Constitution. Il comprend en gras des passages essentiels ou des mots « musique », ces mots qui, dans la rigueur et la sécheresse du droit, supportent mal les synonymes. Il comprend aussi des tables de jurisprudence, car celle-ci rend le droit vivant. Cet ouvrage se veut aussi scientifique, et est destiné à offrir des clés à tous les théoriciens et les praticiens du droit qui, quelle que soit leur spécialité, font souvent du droit constitutionnel sans le savoir.

Cet ouvrage, enfin, est un outil de réflexion qui suit deux fils conducteurs : qu’est-ce que le fédéralisme belge et comment le pouvoir peut-il arrêter le pouvoir ?

L’ouvrage comprend quatre parties distinctes : Les fondements et les grandes problématiques du droit constitutionnel belge, Le pouvoir politique, Le pouvoir juridictionnel et Les partenaires de la Belgique fédérale, institutions et organisation de leurs relations ».

Marc Uyttendaele est avocat aux barreaux de Bruxelles et professeur à l’université libre de Bruxelles.

À lire également

Référence : LPA 18 Nov. 2020, n° 157r2, p.2

Plan