Violences au sein du couple, regards pluridisciplinaires

Publié le 22/10/2020

Les violences au sein du couple, qui touchent plus de 220 000 femmes chaque année, font l’objet d’une prise en compte politique et médiatique grandissante. Parallèlement, de plus en plus de chercheurs et de praticiens s’intéressent à ces questions sous des perspectives diverses : juridique, sociologique, psychologique et médicale. Une approche pluridisciplinaire de ce phénomène complexe est en effet devenue indispensable. Elle permet non seulement de mieux le comprendre, mais surtout d’améliorer sa prévention et la protection des victimes.

Le colloque organisé par le centre de droit privé fondamental (CDPF) de l’université de Strasbourg, le 13 novembre prochain, s’inscrit dans cette dynamique : la contribution de praticiens, experts et universitaires de différentes disciplines mettant en évidence l’importance d’une action globale en ce domaine.

Programme :

  • 8h30 : Ouverture, par Jeanne-Marie Tuffery-Andrieu, doyen de la faculté de droit et Dominique d’Ambra, directrice du CDPF ;

  • 8h50 : Propos introductifs, par Delphine Porcheron, professeure à l’université de Strasbourg, CDPF ;

  • 9h : État des lieux

– État des lieux des mécanismes de lutte contre les violences au niveau européen, par Christina Olsen, Conseil de l’Europe et Patrick Wachsmann, professeur à l’université de Strasbourg ;

– État des lieux des mécanismes de lutte contre les violences au niveau interne, par Patrice Hilt, professeur à l’université de Strasbourg, CDPF et Denis Roth-Fichet, directeur régional aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes ;

  • 11h : Les victimes de violences : alerte et protection

– L’action de la gendarmerie et de la police, par Sandra Friedrich, commandante de police ;

– L’ordonnance de protection, par Caroline Schleef, magistrate ;

– Le téléphone grand danger, par Estelle Czerny, professeure à l’université de Strasbourg, SAGE ;

  • 14h15 : Les auteurs de violences : suivi et répression

– Les aspects de droit pénal, par Magalie Nord-Wagner, professeure à l’université de Strasbourg, CDPF ; 

– L’évolution de la prise en charge de l’auteur, par Cristina Oddone, professeure à l’université de Strasbourg, DynamE ;

– Le suivi sur le terrain des auteurs de violences, par Claire Rossini, cheffe de service ARSEA ;

  • 15h30 : Violences et santé

– Le médecin face aux violences conjugales, par Valérie Wolff, professeure à l’université de Strasbourg, DynamE ;

– Les conséquences des violences sur la santé, par Anne-Laure Dellinger, médecin ;

– La prise en charge des violences à l’hôpital, par Nadine Knezovic, CMCO, Éric Bayle, CHU Hautepierre et Audrey Farrugia, UMJ ;

  • 17h15 : Fin du colloque.

À lire également

Référence : LPA 22 Oct. 2020, n° 157g7, p.2

Plan