Bien manger à La Défense

Publié le 18/03/2021 - mis à jour le 19/03/2021 à 10H10

Le burger au poisson façon Mersea.

Mersea

Difficile de bien manger en ce moment quand on travaille à La Défense ! Voici quelques établissements encore ouverts « à emporter » ou en livraison.

Crêpes, poissons, cuisine afro-caribéenne, pizzas et quelques cookies et pâtisseries peu sucrées : à vous de choisir pour vous régaler les prochains midis…

L’Atelier, artisan crêpier

Élue meilleure crêperie il y a quelques années, la franchise qui a diverses adresses sur la capitale a bien sûr un établissement aux 4 Temps dans le centre commercial Westfield, au niveau 2.

On y allait pour l’atmosphère bretonne d’une bolée de cidre bue autour de galettes de sarrasin et de crêpes au froment ; mais vous pourrez toujours vous évader vers une plage de la côte de granit rose ou une crique proche de Quimper. Aux côtés des traditionnelles galettes, choisissez plutôt celles d’exception : la Félix, garnie de saucisse fumée type Morteau, morbier, pommes de terre et crème moutardée ; l’Hubert, au poulet curry, emmental, champignons, œuf ; l’Eugène, à l’andouille de Guéméné et oignons confits, et pour les végétariens, la Georges, au chèvre, pommes Granny Smith, miel et noix. Comptez environ 12 € la galette que vous compléterez d’une crêpe inédite, telle que la Félicie à l’ananas caramélisé, caramel au beurre salé et crème fouettée, ou la Babette aux fruits rouges, mascarpone et graines de sarrasin caramélisées (9,50 €).

Italian Trattoria

IT ou Italian Trattoria est un concept italo-new-yorkais autour de cuisine italienne traditionnelle imaginée par deux frères d’origine calabraise.

Sur l’esplanade, même au 86 place du général de Gaulle, l’établissement fait partie intégrante du groupe Table Square.

Ici, bien sûr des pâtes et des pizzas pour une plongée dans la botte, mais que des produits frais, zéro congelé, et du fait sur place.

Comme chez les pizzaïolos, vous trouverez force pizzas (dès 8,90 €) ; mais privilégiez peut-être en cette saison les pâtes à la tartufata (sauce truffée), champignons frais, mascarpone, persil, parmesan, poivre, huile d’olive à 14,90 €. La boule de burrata fraîche à 5,90 € est une aubaine. Une douceur qui change du classique tiramisu est le cannoli sicilien pistache, un biscuit garni de ricotta parfumée à la fleur d’oranger et pistache (3,90 €).

À accompagner de la petite bouteille de limonade (Spuma) infusée aux écorces d’orange et rhubarbe à 3,60 €.

Mersea

Voilà des propositions gourmandes pour de merveilleux burgers, dans lesquels vous trouverez de vrais morceaux de poisson à la panure croquante et non grasse : un réel plaisir iodé.

Intégré à Table Square, ce restaurant de poissons, dont les recettes ont été élaborées par Olivier Bellin, chef doublement étoilé de l’Auberge des Glazicks dans le Finistère, a une identité différente des établissements « poissonniers ».

Le concept ici repose sur la « street food » de la mer, pour manger du poisson autrement. Au menu, beaucoup de fraîcheur qui ne tombe pas dans les sempiternels saumons et cabillauds. Le restaurant mise sur des poissons autres de pêche durable : lieu jaune, églefin… Après des acras de lieu noir à tremper dans une sauce yaourt épicé (5,50 €), il vous faut goûter les nuggets ou le fish & chips, car la spécialité maison est la panure. Quand il était possible de s’asseoir au restaurant, la panure était légère et croustillante comme une tempura. Pour un produit livré et potentiellement à réchauffer, la panure a été travaillée autrement avec un mix de céréales et pain asiatique et elle est gourmande, délicate et craquante.

Au choix donc, les nuggets sauce BBQ à 6,95 €, le fish & chips pané croustillant et les frites et sauce maison à 14,95 €. Si vous êtes un inconditionnel des burgers, le bun au charbon végétal du MOF Lalos est garni de poisson blanc, de radis, de ketchup gingembre et de salade. Avec frites et sauce en sus, comptez 15,95 €. Finissez en douceur par le cheesecake fève tonka et zeste de citron (4,50 €) en arrosant le tout par un sancerre de Thibaut Denizot à 24 €.

New Soul Food

C’est un food truck qu’il vous faudra chercher. Deux frères, Rudy et Joël Lainé, se sont lancés dans l’aventure après les grèves et le confinement pour proposer une cantine afropéenne, un voyage culinaire qui fait le lien entre leurs origines camerounaises et guadeloupéennes. La qualité est présente car Rudy a un parcours chez des étoilés (Fauchon, Laurent, le Grand Véfour) et les recettes sont bien maîtrisées par la fratrie. Diverses formules au choix, allant de 12 à 19 € avec du poulet de tous les pays : européen aux herbes, caribéen au curry et patates douces avec sauce vanille coco, subsaharien au poivre et bananes plantain avec sauce épicée aux cacahuètes, etc.

Autres possibilités : des brochettes de crevettes, de soya (bœuf mariné), des côtelettes d’agneau aux épices kankan, du poisson sauce chien… Bien sûr, on peut changer de sauce et d’accompagnement. Twistant le Bounty, le dessert est une verrine au chocolat avec une dacquoise coco, un crémeux coco citron vert. Et pour ne pas enflammer plus le repas, un élixir hibiscus rouge-framboise et rose ou hibiscus blanc-passion et gingembre.

Laura Todd Cookies et Oh Oui! pour les douceurs

Qui ne connaît pas les cookies de Laura Todd, cette Américaine de l’Illinois qui a remporté en 1933 le premier prix d’un concours pâtissier de cookies à Chicago ? Et depuis 1985, la France connaît ses merveilles de cookies moelleux…

Alors, quel sera le vôtre ? Chocolat noir, pécan, noisettes, matcha chocolat blanc, lait caramel au beurre salé… près d’une douzaine de cookies avec des parfums éphémères se trouvent rue du Four, dans le Cnit.

Se faire plaisir avec 30 à 65 % de sucre en moins, c’est le pari réussi de la pâtisserie Oh Oui!. Plein de plaisir pour des gâteaux à index glycémique bien plus bas qu’en pâtisserie traditionnelle. Testés dans la boutique de la rue du Bac, les gâteaux ont pris le parti d’être livrés surgelés pour éviter toute casse lors du transport dans toute la France. La box des huit best sellers comprend deux allumettes truffées, deux fingers citrons, deux choco-noisette, et deux éclairs Paris-Brest. À conserver au congélateur pour être sortis lors de chaque occasion sensorielle. Comptez environ 48 € plus la livraison.

À lire également

Référence : LPA 18 Mar. 2021, n° 159y2, p.23

Plan
X