Engrenages

Publié le 15/10/2020 - mis à jour le 16/10/2020 à 10H56

Éditions de La Martinière

Comment passe-t-on de la petite délinquance au grand banditisme, peut-on s’affranchir de son destin, « bandit un jour, bandit toujours » ? Voilà un adage qui a de quoi faire frémir n’importe quel juge d’application des peines…

Christophe Molmy est chef de la brigade de recherche et d’intervention, autrement appelée la brigade antigang, alors quand il parle de voyous, il sait de quoi il parle…

Il nous livre aujourd’hui son troisième roman paru aux éditions de La Martinière, Après le jour, un polar qui met en scène aussi bien des flics que des truands et tous ne sont pas au grand cœur ; c’est la face sombre des uns et des autres qui nous est dévoilée, comment de petits trafiquants se lancent dans le grand banditisme, comment des caïds de banlieue se transforment en loups assoiffés de vengeance.

François Legal est un « vieux » briscard, enfermé dans le quartier d’isolement de la prison de Bois-d’Arcy, il sent qu’il va craquer, et pourtant la prison il connaît, cela fait des années qu’il y végète, il est un délinquant multirécidiviste, oui mais voilà, Diane l’attend dehors, mais pour combien de temps encore ? Alors plutôt que de pourrir en prison, pourquoi ne pas tenter le tout pour le tout, même si pour cela il faudra jouer les indics… Il se décide donc à contacter Lelouedec, le flic qui l’a coffré quelques années plus tôt, il a du respect pour ce type, il l’a trouvé réglo…

Lelouedec débarque donc accompagné de Coline Lafleur, jeune flic arrivée dans la brigade parisienne, elle doit encore faire ses preuves alors qu’un de ses collègues vient de mourir sous ses yeux en pleine intervention.

Coline ne le sent pas ce deal avec Legal, où veut-il les mener, quel est son intérêt dans cette histoire ?

Stéphane Costa est lui aussi un délinquant, il fait dans le vol de bijoux, mais il fait cela proprement ; il a sa combine, s’emparer de l’or dans les bijouteries de centres commerciaux de province, des casses faciles, sans brutalité, dont il est assez fier ! Avec ses trois compères, amis d’enfance, venant du même quartier, ils conduisent vite de petits bolides, et vivent de leurs larcins mais ils visent plus haut et François Legal peut leur offrir le butin qui les mettra à l’abri pour un temps certain…

Des petites arnaques, aux casses de bijouteries à l’enlèvement d’enfant, les événements s’enchaînent, tout va très vite, et dérape… comment flics et voyous s’en sortiront, il faut lire jusqu’à la dernière page, Après le jour, pour en connaître l’issue.

Christophe Molmy signe un vrai bon polar, pour ceux qui aiment le genre. De l’action, des intrigues réalistes, des bandits et des flics, avec en plus l’expérience du terrain, alternant les points de vue des policiers mais aussi des voyous, ce roman lève le voile sur les compromissions des uns et des autres chacun cherchant finalement à sauver sa peau…

À lire également

Référence : LPA 15 Oct. 2020, n° 156r5, p.24

Plan