D’un monde à l’autre

Publié le 13/06/2019

Anne Carrière

Le XXIsiècle a été un siècle de progrès et d’avancées sociales incroyables… Mais à compter de quelle date peut-on affirmer que les esprits ont commencé à faire bouger les lignes en Europe ?

Éric Marchal, dans son dernier roman Les heures indociles, paru aux éditions Anne Carrière, fait remonter cette émulation à l’été 1908, en Angleterre. Il retrace à travers le destin de trois personnages, les mouvements qui agitaient le Londres des années 1908 à 1910.

Dans ce roman historique, trois personnages vont prendre leur destin en main afin de trouver leur place dans ce monde en pleine mutation.

Olympe Lovell est une jeune femme dont on connaît peu de chose, mais qui lutte de façon acharnée pour la reconnaissance du droit de vote des femmes. Elle combat le pouvoir masculin, avec force et détermination, aux côtés des suffragettes, dont la figure de proue est Emmeline Pankhurst.

Thomas Belamy, médecin urgentiste au Barts, le plus vieil hôpital de Londres, a acquis de ses origines annamites une connaissance de la médecine traditionnelle chinoise qu’il souhaite utiliser en complément de son savoir plus traditionnel, acquis en France, pour créer une médecine moderne.

Horace de Vere Cole est, quant à lui, un aristocrate anglais dans la plus pure tradition, poète et mystificateur. Il ne peut s’empêcher de mettre en danger ceux qu’il aime pour créer le plus gros canular de tous les temps…

À travers le destin de ces trois personnages, on déambule dans un Londres à la Dickens où les hommes et les femmes les plus misérables luttent pour leur survie, quand d’autres tentent par tous les moyens de préserver leur pouvoir. Ces trois personnages, devenus très vite incontrôlables, vont devenir la cible du pouvoir et d’un mystérieux personnage se faisant appeler « l’Apôtre »…

Aux détours de ces pages, vous croiserez donc Virginia Woolf et Sir Conan Doyle, dans un registre bien différent de celui qu’on lui connaît.

Éric Marchal, qui a souvent été qualifié de « Ken Follet français », dresse ici le portrait de trois rebelles, qui vont bousculer l’ordre établi. On se laisse prendre dans le tourbillon de la vie londonienne, avec ses révoltes et ses arrangements avec le diable.

On découvre à travers ces pages – qu’on tourne plus vite les unes que les autres – une ville riche en intrigues, une véritable plongée dans l’histoire d’une bien belle façon, car très documentée et fondée sur des événements et des personnages ayant réellement existé.

Ce roman nous dévoile une partie de l’histoire peu connue, celle des heures indociles, car réfractaires au pouvoir, qui pourtant porte en elles la transformation entre le vieux monde et l’ère contemporaine, entraînant dans son sillage des hommes et des femmes dans le tumulte avant la Grande Guerre.

La plume alerte d’Éric Marchal nous transporte dans le temps et en Europe, au gré des péripéties de nos trois personnages. Un bien beau voyage à faire pour découvrir la face cachée de personnages qui deviendront célèbres, dont notamment un certain Winston Churchill…

LPA 13 Juin. 2019, n° 145k6, p.24

Référence : LPA 13 Juin. 2019, n° 145k6, p.24

Plan
X