Victor Hugo et le droit

Publié le 09/11/2016

La faculté de droit et de science politique de l’université Nice Sophia Antipolis et le CERDP organisent, le 2 décembre prochain, un colloque intitulé : « Victor Hugo et le droit », sous la direction scientifique d’Yves Strickler, professeur à l’université Nice Sophia Antipolis, vice-doyen à la faculté de droit et science politique de Nice.

Le courant « droit et littérature », particulièrement développé dans certains États, fait l’objet d’une attention plus relative en France. Pourtant, le lien entre les deux domaines est d’une évidence qui impose la rencontre. Des intervenants de tous horizons proposent de concrétiser cette rencontre croisée, autour de « L’homme-siècle », Victor Hugo, et parcourront, dans ses œuvres, une part de ses combats, ses visées, son talent.

Le colloque sera suivi d’une représentation de la pièce de Danièle Gasiglia-Laster, Victor Hugo et George Sand. Et s’ils s’étaient rencontrés ? (2015), au théâtre Valrose. S’ils se sont écrits, ils ne se sont jamais rencontrés ; pourtant, ils auraient pu ; ils auraient dû se rencontrer. La pièce se nourrit de la correspondance entre ces deux figures de la culture française, et propose en partage ce grand rendez-vous manqué, en imaginant ce qu’auraient pu être leurs entretiens.

Programme :

— Allocution d’ouverture d’Yves Strickler, vice-doyen recherche de la faculté de droit et science politique de Nice.

— Victor Hugo et les magistrats, par Marcel Foulon, président de chambre honoraire à la cour d’appel de Paris.

— Victor Hugo et la peine de mort, par Jean-Luc Gautero, maître de conférences de philosophie, université Nice Sophia Antipolis, faculté des lettres, arts et sciences humaines.

—  Victor Hugo juge du bagne – Jean Valjean ou la possibilité de la rédemption, par Mansour Bouaziz, doctorant en littérature française et comparée aux universités Western Ontario (Canada) et Nice Sophia Antipolis.

—  Dessiner la justice ?, par Pierre Georgel, conservateur général du patrimoine.

—  Variations autour de l’équité à partir de l’œuvre de Victor Hugo, par Denys Mas, avocat au barreau de Nice.

— Les travailleurs de la mer et la baraterie, par Odile Gannier, professeur de littérature comparée, membre du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (CTEL EA6307).

— Le droit mutilé dans L’homme qui rit, par Sylvie Ballestra-Puech, professeur de littérature comparée, membre du Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (CTEL EA6307).

— La force du mot, par Yves Strickler, professeur à l’université Nice Sophia Antipolis, membre du CERDP (E. A. n° 1201).

— Pièce de théâtre : Victor Hugo et George Sand. Et s’ils s’étaient rencontrés ? (Danièle Gasiglia-Laster). Que se passe-t-il dans la tête de Laura quand elle imagine des rencontres secrètes entre Victor Hugo et George Sand ? Et si ce grand homme et cette grande femme lui réservaient une surprise ? Un spectacle de la Société des Amis de Victor Hugo (Théâtre Valrose, Université Nice Sophia Antipolis, 28, avenue de Valrose à Nice).

À lire également

Référence : LPA 09 Nov. 2016, n° 121y6, p.3

Plan
X