Human Day à Lille, le salon qui place l’humain au centre de l’entreprise

Publié le 04/10/2019 - mis à jour le 04/10/2019 à 10H28

Remettre l’humain au cœur de l’entreprise, c’est l’objectif du salon Human Day qui se déroulait le 19 septembre dernier, à Lille Grand Palais.


« Beaucoup d’événements traitent de la transformation numérique, de la digitalisation, de l’innovation… Et tous se concluent de la même manière : l’important c’est l’humain », souligne Maxime François, dirigeant d’Hippocampus Events, organisateur du salon Human Day. « C’est en partant de ce constat que nous avons imaginé Human Day. », révèle-t-il. Une 2e édition qui a rassemblé 140 exposants et des dizaines d’intervenants dont le point commun est de s’intéresser à la place de l’homme dans l’entreprise. « Ce n’est pas une tendance nouvelle, mais elle s’avère de plus en plus importante. Dans un contexte de guerre des talents, les employeurs doivent se montrer attractifs », assure Maxime François, « aujourd’hui un environnement de travail propice compte presque autant que la rémunération. »

Ce salon proposait donc aux visiteurs, à travers des stands, conférences, tables rondes et ateliers, un panel de tout ce qui se fait pour attirer et garder ses salariés. Du welcom pack (coffret cadeau à offrir aux nouveaux arrivants) imaginé par les Lillois Pimp my team, à la méditation en entreprise proposée par la start-up tourquennoise Petit bambou mais aussi le clown sociologue Daisy Croquette qui donne un regard décalé sur des sujets sérieux pour rendre les messages plus impactants. Des cabinets d’expertise dans la santé psychologique au travail étaient également présents et témoignaient du changement des mentalités : « le lien qui est fait entre performance et bien-être au travail est nouveau », constate une psychologue du travail.

Nora se retrouve parfaitement dans ce salon. La trentenaire, qui travaillait dans la communication, est en reconversion professionnelle. « Je me suis rendu compte que je donne plus d’importance aux personnes avec qui je travaille qu’aux objectifs à atteindre. Aujourd’hui, j’ai envie de me focaliser sur les rapports humains, c’est pourquoi je me tourne vers les ressources humaines », explique-t-elle. « Human Day me permet de découvrir ce qui se fait, et d’élargir mon réseau. », ajoute-t-elle.

Jeanne Tiberghien et Elisabeth Heurtel, consultantes en ressources humaines chez BPI Group, sont aussi venues trouver des partenaires. « Notre leitmotiv est de trouver la bonne personne, au bon endroit, au bon moment. Human Day est un salon assez complet avec un panel riche d’exposants qui traitent de différents sujets. On peut y trouver de l’inspiration et étudier ce qui se fait de nouveau sur le marché. » De nombreux étudiants en ressources humaines s’étaient également déplacés ainsi que des formateurs dans le domaine comme Claire Dupont et Romina Giulliano. Maîtres de conférences à Mons, en Belgique, elles venaient récolter des informations sur les nouvelles pratiques en matière de ressources humaines pour actualiser leurs cours. « Après nous cherchons aussi à savoir si ces beaux discours sont appliqués par les dirigeants. », signalent les formatrices.

 

À lire également

Plan