Plus de 41 milliards d’euros de prêts garantis par l’État attribués aux entreprises franciliennes par les banques

Publié le 18/08/2020 - mis à jour le 18/08/2020 à 16H24

Au niveau national, au 17 juillet dernier, plus de 548 000 sociétés ont reçu 112 milliards d’euros de prêts garantis par l’État. L’Île-de-France est la première région bénéficiaire avec 113 000 entreprises pour un montant dépassant les 41 milliards d’euros. Sur le territoire francilien, certains types de structure et des secteurs d’activité ont eu plus recours au PGE, pour des sommes plus ou moins importantes.

C’est l’une des premières mesures d’urgence économique de la crise sanitaire prise par le gouvernement en mars 2020 : une enveloppe de 300 milliards d’euros destinée à des prêts garantis par l’État (PGE). Jusqu’au 31 décembre 2020, les entreprises peuvent souscrire un prêt auprès de leur banque avant d’engager des démarches avec BPI France pour obtenir un PGE.

D’après une étude réalisée par la Banque de France, sur la situation au 17 juillet 2020, plus de 113 000 sociétés ont bénéficié d’un prêt garanti par l’État en Île-de-France pour plus de 41 milliards d’euros. La région parisienne représente plus de 20 % des bénéficiaires et près de 37 % des montants accordés, au niveau national. « Le bilan sur l’utilisation du prêt garanti par l’État est satisfaisant dans la région. Il témoigne d’une part du soutien du secteur bancaire aux entreprises industrielles, commerciales et de services et d’autre part de la capacité de ces entreprises à faire face à la crise, selon l’analyse effectuée par les établissements bancaires dans un contexte économique exceptionnellement dégradé, avec de fortes incertitudes », souligne Patrice Lenoble, adjoint au directeur régional d’Île-de-France de la Banque de France.

Une majorité de très petites entreprises

Parmi les entités franciliennes bénéficiaires du PGE, 88 % sont des TPE de moins de dix salariés, réalisant un chiffre d’affaire inférieur à deux millions d’euros. Ce qui représente 99 600 établissements. Plus de douze milliards d’euros de prêts garantis par l’État ont été accordés à ce type de société, soit un tiers du montant total de l’Île-de-France. Un chiffre équivalent aux sommes accordées aux petites et moyennes entreprises de la région. Cependant, elles représentent seulement 6 % des bénéficiaires (7 228 structures). Même phénomène concernant les douze grandes entreprises (0,01 %) ayant eu recours à des prêts garantis par l’État pour 10,7 milliards d’euros soit près de 26 % des PGE de la région francilienne. Une donnée à relier avec les secteurs d’activité ayant bénéficié de cette aide.

DR

Le commerce, l’hébergement et la restauration : les principales branches d’activité à bénéficier du PGE

C’est le cas de l’industrie manufacturière. En Île-de-France, c’est le deuxième secteur à avoir le montant le plus important avec plus de sept milliards d’euros pour un peu plus de 5 000 sociétés. « Le montant important attribué au secteur de l’industrie manufacturière en Île-de-France est le signe que cette activité émane de façon significative de grands groupes. Certains ont sollicité et obtenu un PGE pour des montants importants. Leurs sièges sociaux sont installés en Île-de-France », relativise Patrice Lenoble. Même constat pour les activités scientifiques et techniques à hauteur de cinq milliards d’euros et souvent l’œuvre de grandes entreprises. Mais, parmi les branches les plus impactées, ayant bénéficié de manière importante de PGE, on retrouve le commerce avec plus de 22 000 entreprises et  l’hébergement et la restauration pour 16 000 établissements. Les deux secteurs réunis représentent plus de dix milliards d’euros de prêts garantis par l’État.

À lire également

Plan