Avant-projet de réforme du droit de la responsabilité civile : l’art et la technique du compromis

Publié le 06/12/2016

Beaucoup ont souligné la curiosité d’une réforme du droit des obligations, opérée par l’ordonnance du 10 février 2016, qui n’incluait pas le droit de la responsabilité civile en général et celui de la responsabilité contractuelle en particulier. Le processus est désormais enclenché par un avant-projet de loi rendu public le 29 avril 2016 ayant ouvert une période de consultation qui s’est clôturée le 31 juillet 2016.

C’est dans le cadre de cette consultation publique que l’Institut de recherche pour un droit attractif (IRDA) de l’université Paris 13-Sorbonne Paris Cité a entrepris d’apporter sa contribution à la réflexion. Cet avant-projet constitue une œuvre de compromis. Même si certaines corrections mériteraient d’être opérées et certaines adjonctions d’être intégrées, l’avant-projet du 29 avril 2016 offre ce qui pourrait demain devenir un nouveau modèle du droit de la responsabilité civile et contribuer ainsi à renforcer l’attractivité du droit français.

Sous la coordination scientifique de Mustapha Mekki, professeur à l’université Paris 13-Sorbonne Paris Cité, directeur de l’IRDA, avec les contributions de Frédéric Bicheron, Nathalie Blanc, Romain Boffa, Philippe Chauviré, Stéphane Gerry-Vernières, Bernard Haftel et Mustapha Mekki.

À lire également

Référence : LPA 06 Déc. 2016, n° 122q9, p.2

Plan
X