Cross-examination of witnesses : quand la common law s’invite chez les civilistes

Publié le 07/12/2016

L’Association française de l’arbitrage organise, dans le cadre de ses formations « After work », une session intitulée « Cross-examination of witnesses : quand la common law s’invite chez les civilistes » le 18 janvier prochain.

Si les avocats anglais et américains sont souvent formés lors de leurs études à la cross-examination et la pratiquent pour certains presque quotidiennement devant les tribunaux judiciaires, l’audition de témoins en général est un exercice auquel les praticiens civilistes de l’arbitrage sont rarement préparés et formés.

Or, dans le cadre d’une procédure d’arbitrage, cet exercice délicat est essentiel. Sont généralement interrogés tant les témoins de fait que les experts.

Cette formation précisera les règles théoriques et les enseignements pratiques de l’audition des témoins : la préparation, l’interrogation des témoins de la partie adverse, les règles déontologiques de cet exercice. La formation s’appuiera sur les retours d’expériences de professionnels de l’arbitrage, et s’intéressera en détail aux risques et écueils de la cross-examination, ainsi qu’à la prise en compte de la culture des témoins et du tribunal arbitral.

Cette session sera animée par Marie Danis, Caroline Duclercq et Pierre Duprey, avocats au barreau de Paris, ainsi que par de Peter Rosher, avocat aux barreaux d’Angleterre et du Pays de Galles et de Paris.

À lire également

Référence : LPA 07 Déc. 2016, n° 122s2, p.2

Plan
X