Un nouveau président pour la CCI Paris Ile-de-France

Publié le 21/12/2016

Didier Kling a été désigné à la présidence de la chambre de commerce et d’industrie régionale le 1er décembre dernier. Ce sont les 92 nouveaux représentants régionaux de la chambre, élus lors des élections consulaires, qui l’ont choisi à l’issue de l’assemblée générale.

Didier Kling, nouveau président de la CCI Paris Ile-de-France.

F. Daburon – CCI Paris IDF

Le choix de Didier Kling, appelé à présider la CCI Paris Ile-de-France pour les cinq prochaines années, clôt le processus électoral entamé il y a quelques mois. Entre le 20 octobre et le 2 novembre, les élections consulaires ont permis aux chefs d’entreprises, cadres dirigeants et commerçants de choisir 296 représentants répartis sur les départements et territoires de la région Ile-de-France. Parmi ces élus, 92 d’entre eux vont siéger à la chambre régionale. Réunis en assemblée générale le 1er décembre, ce sont eux qui ont élu Didier Kling, président de la chambre régionale, ainsi que les membres de son bureau.

Expert-comptable de métier, Didier Kling a fondé son propre cabinet (Didier Kling & Associés) en 1979 et tient également le rôle de président de la Chambre nationale des conseils et experts financiers (CNEF) depuis 2004. Sous la mandature de son prédécesseur, Jean-Paul Vermès, il était déjà vice-président et trésorier de la CCIR.

La tâche de piloter l’institution régionale risque cependant d’être particulièrement compliquée pour le nouveau président dans un contexte de réduction drastique des budgets des CCI. Entre 2013 et 2016, la diminution des ressources accordées par l’État se chiffre à 300 millions d’euros d’après les calculs de la chambre. Lors de son discours d’investiture, Didier Kling a ainsi rappelé les nombreux efforts de restructuration entrepris au cours des deux dernières années : suppression de 1 000 postes, fermeture de sites et services publics, activités de services revues à la baisse et réduction majeure de l’investissement. Mais le projet de loi de finances pour 2017, actuellement en discussion au Parlement, risque bien de poursuivre les réductions de budgets. Dans sa forme actuelle, il prévoit une baisse de 6,7 % de la taxe pour frais de chambres (TFC) dont s’acquittent les entreprises pour financer les chambres consulaires. Le nouveau président de la CCI régionale a alerté sur les risques de cette nouvelle diminution des budgets, qui représente 14 millions d’euros pour la seule Ile-de-France : « Si le Gouvernement reste sourd à nos alertes sur le repli d’activités et la casse sociale déjà réalisés, la CCI Paris Ile-de-France sera contrainte d’interrompre de nombreux investissements et projets qui toucheront en priorité l’implantation des écoles dans les départements d’Ile-de-France. La formation des jeunes et des adultes, pourtant prioritaire, en sera fortement dégradée. Nous demandons au Gouvernement le retrait de l’article 17 de la loi de finances », a-t-il annoncé durant son discours.

Réputé pour être un homme de dialogue courtois, Didier Kling aura fort à faire pour convaincre les parlementaires et l’État de revenir en arrière sur les orientations choisies.

D’ores et déjà, la chambre a organisé de multiples rendez-vous avec des députés du Grand Paris pour les convaincre de l’impact négatif des baisses de budget sur le territoire.

Certains, tels que le député de Paris (LR) Bernard Debré, ont même publiquement affiché leur soutien à la cause.

L’autre défi de la mandature, c’est la question du digital, et son nécessaire renforcement dans le monde entrepreneurial. Pour cela, la CCI souhaite la « mise en œuvre d’applicatifs pour les entreprises, l’ouverture d’espaces de formation et de coworking et le développement de MOOCS… ». Un objectif qui se situe dans une volonté globale d’accompagner le développement des territoires par des partenariats opérationnels.

Pour ce faire, Didier Kling pourra compter sur une équipe composée de Bruno Didier au poste de vice-président trésorier, Agnès Parmentier en trésorier adjoint et Cécile André-Leruste et Jérôme Frantz aux fonctions de secrétaires. Avec les huit présidents des CCI départementales et territoriales d’Ile-de-France, ils constituent le bureau de la CCI de région Paris Ile-de-France.

À lire également

Référence : LPA 21 Déc. 2016, n° 122w5, p.4

Plan